Association de protection de l'environnement à la Réunion

Evolution de la faune Réunionnaise

Bien avant que les premiers voyageurs ne découvrent et n'accostent à La Réunion, des êtres vivants y habitaient depuis des milliers d'années : plantes, insectes, arthropodes, poissons, oiseaux, mammifères, reptiles... L'île a connu plusieurs phases de colonisation d'espèces animales. La première d'entre elles correspond à une colonisation par des animaux marins. En effet, de par la formation de récifs coralliens, de nombreux poissons vont venir se concentrer autour de l'île, ce qui va attirer des prédateurs marins ainsi que des oiseaux d'eau et migrateurs. Suite à la végétalisation de l'île consécutive au passage de cyclones notamment, une deuxième phase de colonisation va se mettre en place. La végétation naissante et florissante entrainera peu à peu l'apparition d'insectes, de petits oiseaux ainsi que de reptiles forestiers. Ces animaux convergeront également via les courants marins, accrochés à des débris divers. La troisième phase de colonisation correspondra à l'arrivée de l'homme via les premiers bateaux qui accosteront sur l'île. On estime ces premiers accostages aux alentours de 1500. L'homme va bouleverser l'écosystème de l'île.

 
  Ibis ou Solitaire de la Réunion, Threskiornis solitarius
(Source : SEOR, Museum d'Histoire Naturelle)

La Réunion sera ainsi considérée pendant longtemps comme un riche « garde-manger », à un point tel que de nombreuses espèces, parfois endémiques, disparaitront à tout jamais. Parmi elles, nous pouvons citer : - La tortue terrestre de Bourbon - L'oie de Kervaso - Le faucon de Dubois - Le pigeon rose de Dubois - La chauve-souris des Hauts Malgré les idées reçues, le fameux « Dodo » (Raphus cucullatus) ne peuplait pas La Réunion mais l'île Maurice. En effet, on a longtemps cru que le volatile peuplait également notre île mais il s'avère qu'il s'agissait en fait du « Solitaire de Bourbon » ou « Ibis de La Réunion », espèce volant très peu qui préférait vivre seule en forêt, d'où son nom. Le Solitaire de Bourbon est une espèce qui s'est éteinte peu après 1708.

Comme nous venons de le voir, l'homme a bouleversé la biodiversité qui s'était installée d'elle-même. D'autant plus que de nouvelles espèces dites « exotiques », seront importées par bateau et contribueront ainsi à faire évoluer la faune Réunionnaise jusqu?à nos jours.

Nous localiser

mybrand-map

Ile de la Réunion - Océan Indien

Contactez-nous

Adresse:                                  Téléphone:


30, Rue des deux canons                              0262 28 19 29
97490 Sainte-Clotilde
Ile de la Réunion

Nous écrire:


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou cliquez ICI